1 -Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ? Créée en 1930 par la Famille ZUGMEYER, la chocolaterie a toujours été implantée en lieu et place de l’actuel magasin. Les plafonds sont d’époque (1896) et nous avons souhaité les conserver lors de notre rénovation de 2010. C’est en 1960 que la famille Besson a racheté le point de vente à la famille ZUGMEYER et a développé sa gamme actuelle de chocolats tout en l’étoffant au fil des décennies.

Pour ma part, avec mon épouse nous avons pris la suite de mes parents en 1999 et continuons à perpétuer la tradition en collaboration avec notre fils Julien qui nous a rejoints il y a un an.

Nous avons pu obtenir en 2016 le label d’Etat EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant), récompensant les entreprises artisanales pour leur savoir-faire et leur tradition.

Audrey Besson, récemment décorée du Mérite Agricole, poursuit son travail de recherche sur les nouveaux emballages. Nous travaillons en harmonie totale avec nos collaborateurs au développement de l’entreprise.

2- Quelle est l’évolution de votre secteur d’activité ? Notre secteur d’activité est un secteur qui se porte bien malgré la crise. Le consommateur se réfugie dans le plaisir et le bien être, le festif et le partage. Le chocolat est un produit plaisir et rempli de vitamines du bonheur. La consommation de chocolat a stagné en 2011 et 2012, puis celle-ci est repartie à la hausse, avec une augmentation de 1,3% par an. Nous restons confiants quant à son évolution.

ZUGMEYER en quelques chiffres c’est 8 salariés, 13 tonnes de chocolats dont plus de 50 % en fin d’année, 950 k€ de CA HT pou 2016. L’effectif pour la fin d’année passe de 8 à 17 salariés.

3- Quelles sont vos perspectives d’avenir ? Nos perspectives d’avenir sont grandissantes, bien que nous soyons de par nos chiffres et notre volume classés en TPE (Très Petit Entreprise). Cela ne nous empêche pas d’envisager une croissance externe et notamment tournée sur l’export. Représentés au Japon depuis 3 ans par un distributeur, nos produits semblent avoir trouvé leur place dans la distribution de produits haut de gamme.

Sans cesse à la recherche de nouveaux développements produits et de nouveaux conditionnements, c’est ainsi que nous arrivons à progresser. L’artisanat français a encore de beaux jours devant lui, nous en sommes convaincus. Après la malbouffe de la grande distribution, le consommateur revient aux commerces de proximité. Alors n’hésitez plus, à vos carnets de commande pour cette fin d’année, nous pouvons vous livrer sur zone.

Patrice Besson
Gérant