Face au risque accru pour nos entreprises d’un « hard Brexit », le MEDEF ouvre aujourd’hui un guichet unique pour conseiller ses adhérents.

Le 11 décembre, le Parlement britannique devait ratifier l’accord de sortie négocié par le Royaume-Uni et l’Union européenne. Faute de majorité suffisante, le Gouvernement britannique a reporté ce vote. En L’absence de vote – et la perspective d’un vote négatif – pourraient conduire à une sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne sans accord. Le Royaume-Uni deviendrait alors un «Etat tiers» le 30 mars 2019. Les personnes, les biens, les services et les capitaux ne pourraient plus circuler librement avec des contrôles rétablis aux frontières et de nombreuses perturbations pour nos entreprises.

En prévision, le Parlement Français a adopté le 10 décembre une loi autorisant le Gouvernement à prendre par ordonnances les mesures d’urgence en cas de Brexit sans accord, notamment pour assurer que les citoyens britanniques installés en France et français installés au Royaume-Uni conservent leurs droits sociaux. Le texte doit également permettre d’effectuer les contrôles requis et d’installer les équipements nécessaires à la reconstitution d’une frontière entre nos deux pays.

Afin que nos entreprises se préparent à absorber ce choc éventuel, le MEDEF ouvre une adresse unique pour répondre à toutes les questions de ses adhérents sur les sujets de douane, de TVA, de droit des contrats, de réglementation, de concurrence…Rappelons également que le MEDEF avait sorti un guide en mars 2018 intitulé « Brexit pour les entreprises ».

Pour être mis en relation ou vous procurer ce guide, contact : medefisere@medef-isere.com.