L’année 2016 a été marquée par différents événements, UIC RA copie sur site internet v2
notamment les attentats, les conflits sociaux, le Brexit, l’élection de Donald Trump, le tout dans une conjoncture de ralentissement de la croissance mondiale.

Dans ce contexte difficile, la Chimie française a plus que résisté avec une croissance dynamique de 2% en volume, en légère accélération après 1,6% de 2015. Sa performance est meilleure que celle de l’industrie manufacturière qui n’a progressé que de 0,5% en 2016.

La Chimie est une science, que les enfants apprennent dès le plus âge. La Chimie a toujours été et reste orientée vers le progrès. Nos talents sont reconnus comme en témoignent les Prix Nobel de Chimie français, avec pour 2016 la consécration du travail de Jean-Pierre SAUVAGE.

La Chimie c’est aussi une industrie qui conçoit et fabrique les objets de notre quotidien. Nos produits portent des noms compliqués, nos procédés de production sont difficiles à expliquer. Elle permet de mieux vivre en bonne santé, de nous loger, de nous transporter, de nous divertir, de communiquer, et encore plus dans de nombreux domaines … Nos entreprises sont autant de moteurs au service des autres filières : hygiène, beauté, alimentation, santé, BTP, automobile, aéronautique, numérique, ….

L’histoire de la Chimie régionale, dont de nombreuses entreprises et plateformes sont centenaires, témoigne de cette quête de l’innovation et du développement, associés au service des hommes et de notre économie régionale, nationale et même européenne.

En juin 2016, le CSF Chimie et Matériaux s’est tenu dans la Vallée de la Chimie avec Emmanuel Macron, alors Ministre. Le choix de ce territoire historique, berceau de la chimie, n’a rien d’un hasard. Il est le reflet de ce que la Chimie offre en termes d’opportunités et de vision stratégique. Cette rencontre a donné un signal public de soutien et de valorisation pour notre industrie.

Du point de vue de la simplification réglementaire, nous avons poursuivi en 2016 notre mobilisation. Un seul chiffre : les coûts liés à la réglementation européenne ont doublé sur la période 2004/2014. Il est donc urgent d’arrêter la frénésie réglementaire pour donner de l’air à notre industrie et améliorer l’attractivité de la France.

Il ne peut y avoir d’économie forte sans industrie forte et pas d’industrie forte sans chimie forte. L’engagement et la mobilisation de tous à nos côtés sont à la fois le reflet et un gage du dynamisme de notre organisation « Union des Industries Chimiques » Rhône-Alpes.

L’année 2017, déjà bien entamée, est marquée par différentes élections. C’est pour nous l’occasion d’être encore plus force de proposition à travers les leviers déterminants pour la Chimie de demain : « Une chimie forte pour l’industrie du futur ».

Frédéric FRUCTUS
Président de l’UIC Rhône-Alpesphotos edito - Frédéric FRUCTUS