Après 6 mois de concertation avec les partenaires sociaux, le 22 novembre dernier, la Ministre du Travail a présenté les arbitrages Inégalités femmes hommes
finaux concernant la méthodologie de calcul des inégalités salariales.

Si le MEDEF a accueilli favorablement ces annonces, il restera vigilant sur la mise en œuvre concrète de cet index et accompagnera les entreprises pour les aider à mettre le plan de réduction des écarts salariaux en place.

En mai 2018, après 4 mois de concertation avec les partenaires sociaux, Édouard Philippe, Premier Ministre, Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, et Marlène Schiappa, Secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, ont présenté un plan d’action global pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles et pour en finir avec les inégalités salariales entre les femmes et les hommes.

Les mesures législatives ont été adoptées dans la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel promulguée le 5 septembre 2018. Mesure phare du plan, l’égalité salariale entre les femmes et les hommes en entreprise fait désormais l’objet d’une obligation de résultats, et non plus simplement d’une obligation de moyens. 4 critères principaux :

  • Une mesure : l’index de l’égalité femmes-hommes avec 5 indicateurs
  • Une transparence : chaque entreprise publiera ses résultats sur son site
  • Cinq actions correctives : chaque entreprise aura 3 ans pour faire le rattrapage salarial
  • Un contrôle : les entreprises qui n’auraient pas réalisé le rattrapage dans 3 ans pourraient être sanctionnées jusqu’à 1% de la masse salariale

Au second trimestre 2018, la Ministre du Travail a sollicité l’expertise de la DRH France de Schneider Electric, Sylvie Leyre, et lui a confié une mission pour définir la méthodologie de l’index de l’égalité femmes-hommes. Sur la base de son rapport et après concertation avec les partenaires sociaux, les indicateurs d’écarts de salaires ont été élaborés et testés. La méthodologie a été partagée, avec les acteurs, dans l’optique de mobiliser les entreprises et d’obtenir des résultats le plus rapidement possible.

Les entreprises de plus de 250 salariés devront avoir mesuré les 5 indicateurs et publié la note globale de l’index de l’égalité femmes-hommes à partir du 1er mars 2019.

Pour vous procurer le document « Index de l’inégalité Femmes-hommes », contact : medefisere@medef-isere.com